Dépression et hypnose

La dépression se manifeste par un état de tristesse, de résignation, d’abattement, qui se prolonge de façon anormale. L’existence est perçue comme une succession d’obstacles insurmontables, on ressent son environnement comme hostile, on se sent inutile, inapte, indigne.
Les symptômes peuvent être multiples, de l’insomnie ou hypersomnie aux idées suicidaires, en passant par les troubles psychomoteurs et la fatigue…

Que la dépression soit réactionnelle, névrotique ou encore masquée sous des symptômes somatiques, le fait que la personne opte pour un traitement par hypnose (ou psychologie ou toute autre thérapie) constitue déjà un premier pas, un changement d’optique, une dynamique qui se doit d’être amplifiée par la thérapie. Le patient fait déjà l’expérience d’un changement dans sa perception de soi et du monde, il y a donc une ouverture potentielle pour un changement positif durable que le thérapeute doit favoriser. L’hypnose éricksonienne ou conversationnelle maintiendra la dynamique positive à chaque séance par le biais de la discussion, sans transe hypnotique formelle du patient.

C’est le fait d’assumer ses besoins qui permet réellement de conquérir son droit à l’existence. On cherche en vain à modifier les réactions de notre entourage ou à « faire comme si » des évènements traumatiques ne s’étaient pas produits. C’est arrivé, c’est terminé, je peux continuer à vivre. Je dois être à l’écoute de ce que je ressens. Je suis triste ou en colère : je ne peux pas le nier ; je l’accepte dans un 1er temps plutôt que d’essayer en vain de repousser cet aspect de ma personnalité.

Soigner la dépression par hypnose

L’hypnose, dans un but thérapeutique contre la dépression, peut être utilisée en éloignant les pensées du patient de traumatismes passés, et en ravivant en même temps des souvenirs d’expériences agréables qu’il a vécues. Un système de croyances et représentations négatives est remplacé par un système positif.

Face à la complexité de la dépression, les objectifs de l’hypnothérapie sont souvent divisés, de sorte qu’à chaque séance, si elle est prête, la personne peut progresser, étape par étape, afin qu’une certaine dynamique puisse se mettre en place.