Hypnose thérapeutique à Montpellier

hypnotherapie montpellier

Michèle Sébenne, Master 1 en Psychologie Clinique, Université Paul Valéry Montpellier 3, formée à la méthode éricksonienne à l’ARCHE (Académie de Recherche et Connaissances en Hypnose Ericksonienne) et à l’hypnothérapie intégrative par le Dr en psychologie D. Varma (ISHC : Institut Sakti d’Hypnose Clinique).

Dans l’agglomération de Montpellier, à Saint Jean de Védas, Michèle Sébenne, thérapeute formée à l'hypnose, est spécialisée dans la prise en charge de nombreux problèmes de la vie quotidienne, et de troubles psychologiques et psychosomatiques.

L’hypnose thérapeutique qu’elle pratique est une démarche d’accompagnement, aidant ses patients à trouver comment dépasser leur problème, leur angoisse, reprendre confiance en soi, contrôler leur stress, alléger leurs phobies, maigrir, arrêter de fumer…

Sortir de l'impasse

Lorsque l'âme souffre, le corps réagit : il se bloque, il se noue.
C'est le corps qui oriente la voie de la thérapie.
Un peu de douceur et de bienveillance avec vous-même, avec votre corps. Ce n'est pas si simple, les frontières du "bien" et du "mal" ne sont pas toujours précises : par exemple, on cherche aussi quelque chose de bon pour soi lorsque l'on fume ou lorsque l'on mange en excès ; de même, nos peurs cherchent à nous protéger même si elles nous gênent.

L’hypnose est un outil thérapeutique permettant aux patients de trouver eux-mêmes les ressources pour soulager leur propre souffrance.

Se réconcilier avec soi-même : trouver sa place

On désire comprendre et en finir avec la dépression, les peurs, les phobies : comment font les autres, ceux qui vont bien? Comment maigrir pour se sentir bien, léger et séduisant ? Contrôler son humeur - améliorer les relations avec les autres - retrouver le sommeil - arrêter de fumer...

Trouver la motivation

La première étape décisive est celle de la motivation. Les solutions sont en nous et la thérapie est un guide vers le changement. Le travail fait en séances d’hypnose permet de changer le rapport que l’on a à soi, aux autres, la vision que l’on a du traumatisme ou de la situation difficile.